Hier soir, cinq candidats à l’élection présidentielle ont débattu de leurs propositions sur de grands sujets de société : le chômage, la santé, l’économie, le social, le travail…Pour autant, si certains l’ont prononcé du bout des lèvres, le numérique a bel et bien été le grand absent de ce débat.

A l’heure où les grandes mutations technologiques font irruption dans notre quotidien, Syntec Numérique demande urgemment aux candidats de se saisir de la transition numérique et de l’intégrer dans leurs grands projets de société.

  • Pourquoi le numérique est-il une fois de plus passé sous silence ?
  • En quoi est-il pourtant un atout majeur pour la France ?
  • Pourquoi est-il indispensable de mettre en place un état d’urgence numérique ?
  • Comment peut-il être un levier du redressement français en matière de santé, de travail, d’emploi, de chômage… ?
  • L’Hexagone est-il en retard par rapport à ses voisins européens ? Pourquoi ?
3FEABEB4-B051-4AD9-9BA0-953BB2435C49
Pour Godefroy de Bentzmann, Président de Syntec numérique, « L'immobilisme n'est pas une option. La transformation numérique est là, qu'on le veuille ou non. Elle touche déjà tous les secteurs, tous les aspects de notre économie. Ce bouleversement est d'ailleurs sans précédent dans l'histoire économique car il va impacter 90 % des métiers de manière quasi-simultanée sur un laps de temps très court. Nos politiques doivent d’urgence le comprendre et le positionner au cœur de leurs propositions et pour celui ou celle qui sera élu(e), de le mettre en œuvre immédiatement dans son gouvernement ! »
660F1D42-CA4A-4407-8DF1-A1FAAA459B21