L’employeur est parfois confronté à l’incapacité d’un salarié d’exécuter de façon satisfaisante son emploi. Cette situation, qualifiée d’insuffisance professionnelle n’est pas définie par le code du travail.

L’insuffisance professionnelle est-elle exclusive de la faute ? Se confond-elle avec l’insuffisance de résultat ? Comment la caractériser  ? De quels moyens juridiques l’employeur dispose-t-il pour faire face à l’insuffisance professionnelle de son salarié ? Quels sont les points de vigilence en cas de licenciement pour insuffisance professionnelle ? Enfin, y-a-t-il des spécificités en cas d’insuffisance professionnelle d’un salarié protégé ?

Publication réservée aux adhérents Numeum

Retrouvez ici toutes les publications publiées par Numeum